Le sport pour être plus productif au travail

Le sport pour être plus productif au travail

Un esprit sain dans un corps sain, tu connais cette expression ?

Tu as déjà dû entendre à de nombreuses reprises que le sport c’est bon pour la santé. Mais savais-tu que c’est aussi un moyen d’être plus productif au travail ? On va tout de suite t’expliquer pourquoi…

RAISON 1

La première raison c’est que le sport à un impact positif sur ton cerveau et donc sur ton bien être corporel comme mental. De ce fait, tu vas devenir plus efficace, plus motivé et va améliorer ta concentration, ta capacité de réflexion et d’assimilation.

RAISON 2

La deuxième raison c’est que le sport va avoir des biens faits sur ton corps indirectement lié au travail. Il va renforcer ton système immunitaire et donc limiter tes absences, il va t’aider à mieux dormir, ce qui va améliorer ta récupération et te permettre d’être en forme toute la journée !

RAISON 3

Le sport te fait aussi beaucoup apprendre sur toi-même et évoluer. Il va notamment t’apprendre la résilience. En effet, en sport, il n’est pas rare de faire face à des échecs (perte d’une compétition…) ou des temps morts (blessures…). Ces moments à traverser et ces obstacles à gravir forgent le caractère et te font revenir plus forts. Cette façon d’appréhender la difficulté est duplicable dans ton travail et aidera ta productivité à être optimale.

RAISON 4

Si tu pratiques un sport collectif, il t’aidera à développer ton esprit d’équipe, souvent primordial dans le monde professionnel. Avec des personnes qui savent travailler en groupe, l’avancée du projet sera alors optimisée.

PREUVE SCIENTIFIQUE

Pour ceux qui ne croient que la science, le sport provoque la sécrétion d’endorphine, l’hormone du plaisir et de la décontraction. Il stabilise aussi la sécrétion de l’hormone du stress. Cela te permettra de travailler dans un état d’esprit plus paisible et donc d’être plus productif !

Faire du sport au travail

 

Selon plusieurs témoignages, ces bienfaits ont déjà été ressentis grâce à la pratique de sport dans une salle mise à disposition sur leur lieu de travail. La majorité des témoins profitent de leur pause déjeuné pour faire leur séance. Pour certain, cela a permis une meilleure nutrition en leur évitant de manger rapidement un plat et retourner de suite travailler.

Pour d’autres, pouvoir faire du sport sur son lieu de travail est un gain de temps et de praticité non négligeable. Il n’y a pas besoin de se déplacer et cela fait et gagner du temps de trajet et gagner du temps une fois chez soi car la séance est déjà faite !

Pour les parents, avoir du temps libre et prendre du temps pour soi est parfois compliqué. Pour eux, avoir un lieu de pratique à disposition lorsque les enfants sont à l’école ou chez la nounou sans avoir à se déplacer et sans que cela ne leur prenne trop de temps est un avantage considérable.

Pour beaucoup, cela leur permet de reprendre le travail détendu, beaucoup moins stressé et d’être alors dans de meilleure condition et être plus productif !

Comment concilier sport et travail ?

 

Plusieurs moments dans la journée sont envisageables pour faire du sport lorsque l’on travaille. Il va dépendre de nous, notre organisation, nos préférences… mais chaque moment a des avantages et des inconvénients.

LE MATIN

Cela permet d’être tonique dès le réveil et de bien s’endormir le soir. Cependant, si vous êtes quelqu’un qui n’est pas du matin, il n’est pas conseillé de pratiquer le matin car vous accumulerez la fatigue et votre séance n’aura pas l’effet escompté. En effet, si vous êtres trop fatigué(é), vous passerez une mauvaise séance et cela risquerait vous décourager.

LE MIDI

Cela permet de couper sa journée de travail afin de repartir de plus belle pour l’après-midi cependant, cela implique d’avoir les infrastructures nécessaires à proximité (salles, douches…)

LE SOIR

Cela va permettre d’extérioriser et relâcher tout le stress accumulé durant la journée, cependant s’il est pratiqué trop tard, il risque perturber l’endormissement ce qui impliquera une mauvaise récupération.

Faire du sport quand on a le temps est au moment qui nous correspond est alors la clef pour une motivation à long terme.

Vous avez aimé cet article ?

Montrez-nous votre soutien, en nous suivant sur les réseaux sociaux ! 

Le sport chez les jeunes

Le sport chez les jeunes

Astuce pour les parents ! Faites faire du sport à vos enfants ! En plus de leur faire dépenser leur énergie et donc de dormir plus facilement le soir, le sport va avoir un impact positif du leur santé physique et mentale.

Effets sur leur corps

Leur faire pratiquer une activité physique régulière dès leur jeune âge va favoriser leur croissance. En effet, en faisant travailler leurs muscles, ils vont améliorer leur motricité, leur endurance et leur force.

En faisant des étirements et du renforcement musculaire, cela va augmenter sa flexibilité, son équilibre et sa posture.

Cette pratique de sport durant la croissance permettra que la transformation du corps durant

sa puberté se fasse dans les meilleures conditions. Evidemment, il est important d’adapter l’activité à l’âge de son enfant.

Il est conseillé de faire des activités sportives de plus en plus complexes lorsque l’enfant est de plus en plus vieux en lui rajoutant au fur et à mesure des règles, des mouvements de moins en moins habituels et spécifiques.

Effets sur leur esprit

 

 

Faire une activité physique régulière va également avoir des effets positifs sur l’esprit de vos enfants. En effet, votre enfant aura une meilleure estime et image de soi.

Le sport va aussi améliorer ses relations avec autrui car il aura grandi dans les valeurs de ce dernier qui vont être le respect, la collaboration et coopération ainsi que le partage.

Pour réduire leur stress et prévenir d’éventuelles dépressions, le sport est également un très bon remède.

Effets sur l’école

Le sport implique différentes composantes telles que la mémorisation, l’apprentissage et la répétition, ce que l’enfant va souvent pouvoir être dupliquer à l’école dans ses méthodes de travail.

Avec des beaux jours, ne pas hésiter à aller se promener et faire des activités dehors, favoriser la marche à la voiture…

 

Le sport chez les jeunes en quelques chiffres

89%

des jeunes français pratiquent un sport en dehors de leur lieu d’étude

72%

affirment qu’ils ont commencé par ce qu’ils en avaient envie

 46%

des jeunes sportifs en France ont commencé le sport à 5 ans ou moins

40%

des jeunes sportifs en France ont commencé le sport entre 6 et 10 ans

46%

des 16-25 ans font du sport pour le plaisir

 

38%

des 16-25 ans en font pour rester en bonne santé.

Une pratique du sport insuffisante

 

Cependant, de nos jours, dans le monde, un grand nombre de jeunes adolescents ne pratiquent pas assez de sport. Pourquoi ? La principale raison est l’arrivée des écrans, « les écrans poussent à être moins actifs ». Il est en effet plus simple et moins fatiguant de rester allongé(é) chez soi, sur son lit ou son canapé à regarder une série ou jouer aux jeux vidéo. Cette sédentarité n’a pourtant pas toujours des effets bénéfiques sur le corps et la santé.

N’hésitez pas à inciter vos enfants, dès leur plus jeune âge à sortir, aller faire du sport ou une activité physique quelconque régulièrement. Cela peut simplement commencer par une balade dans un parc, aller à l’école à pied ou en vélo en allant jusqu’à s’inscrire dans un club !

Quels sports leur faire pratiquer ?

1. La gymnastique :

elle permet une bonne perception de son corps et de l’espace autour de lui, travailler sa souplesse…

2. La natation :

elle permet le développement psychomoteur des plus jeunes et de les familiariser avec l’eau, ce qui lui servira pour apprendre à nager .

3. Le judo :

il permet de réguler son agressivité lorsqu’un enfant a du mal à canaliser son énergie tout en maîtrisant son corps et en apprenant le respect.

4. Le football :

c’est un sport complet, représentatif de la vie de tous les jours : chaque joueur sur le terrain a un rôle différent mais tous aussi essentiels, cela lui apprendra à trouver sa place dans une équipe tout en faisant du sport.

5. Le basketball :

il permet le développement de l’esprit d’équipe car il repose sur son principe du collectif tout en minimisant l’individualisme. Cet état d’esprit lui servira également hors du basket dans la vie de tous les jours

Bien entendu, l’objectif principal est que l’enfant fasse un sport qui lui plaît, un sport qu’il prend plaisir à pratiquer, qu’il fasse partie de ces 5 sports ou non !

Vous avez aimé cet article ?

Montrez-nous votre soutien, en nous suivant sur les réseaux sociaux ! 

Maintenir sa forme en été

Maintenir sa forme en été

Nous le savons tous, une fois l’été arrivé, on arrête vite nos bonnes habitudes ! ERREUR. Fini les regimes, avec effet yoyo, favorise de bonnes habitudes quotidiennes à suivre tout au long de l’année. Bon, il y a quand même quelques conseils à suivre ! On t’en parle tout de suite. 

FAIRE LE PLEIN DE VITAMINES D, SANS RISQUE

Le soleil, par l’intermédiaire des UVB, permet de synthétiser de la vitamine D dans la peau. S’exposer l’été permet donc d’accumuler suffisamment de cette vitamine, jusqu’à la fin de l’automne.

Attention toutefois, s’exposer ne veut pas dire rester au soleil pendant des heures : il ne faut pas faire rougir la peau, jamais.

Il faut donc apprendre sa propre tolérance et la respecter. Au-delà de ce seuil de tolérance, il faut soit se couvrir, soit se mettre à l’ombre, soit mettre de la crème solaire.

Attention à être particulièrement vigilant s’il y a du vent car, dans ce cas, la sensation de chaleur qui donne l’impression de cuire au soleil diminue ou disparaît.

PRIVILÉGIER LES PRÉPARATIONS LÉGÈRES

Fais des sauces légères pour accompagner tes salades (jus de citron/fromage blanc/herbes fraîches par exemple). 

Il est préférable de modérer ta consommation de pain, de biscuits apéritif ou de charcuterie.

Tu peux opter à la place, pour un apéritif léger, avec des carottes, des tomates cerises, du melon( pastèque) ou encore des concombres coupés en lamelles.

RÉPARTIR LES REPAS DIFFÉREMMENT

Fais plusieurs petits repas plutôt que trois copieux. Mange généreusement au petit déjeuner, avant la chaleur, mais léger au déjeuner et au dîner. Prends une petite collation dans la journée (jus de fruits, fruit, laitage…). En cas de besoin, accorde toi un fruit avant de te coucher.

BOIRE MODÉRÉMENT À TABLE

L’eau peut empêcher une bonne digestion alors ne bois pas trop pendant les repas (deux verres maximum) ni avant. Mais, dans la journée, hydrate toi à volonté.

BOUGER PLUS

L’été est la période synonyme de farniente. Mais se ressourcer passe aussi (et surtout ?) par le mouvement. Rien ne sert de vouloir rattraper tout le sport que vous n’avez pas fait le reste de l’année et prendre ainsi le risque de se fatiguer et de se blesser. 

Avoir une activité physique pendant les vacances et ce, malgré la chaleur, fait du bien au corps. Car le sport n’est pas bon que pour le coeur ! De récentes études ont mis en évidence qu’il est également bénéfique pour de nombreuses autres fonctions de l’organisme comme le squelette, le cerveau ou l’immunité. Il faut bien ça pour pouvoir faire des mots-croisés sur le plage.

3 CONSEILS POUR FAIRE DU SPORT L’ÉTÉ

FOOTING AU COUCHER DU SOLEIL

Au lever ou au coucher du soleil, la chaleur est beaucoup moins écrasante qu’en pleine journée. C’est le moment pour toi, d’aller admirer le paysage tout en faisant ton running.

TRAININGS EN INTÉRIEUR

Quand il fait vraiment vraiment chaud et que tu veux quand même t’entrainer, tu peux t’entraîner en intérieur climatisé. Exemple : club de sport.

CHOISISSEZ DES ENDROITS OMBRAGÉS

Lorsque le soleil est très présent, la déshydratation lors de la pratique sportive est courante. Alors, favorise des endroits ombragés. Pourquoi pas faire tes abdos en forêt !

Nous avons sorti ZR LE MAG JUIN, un magazine qui vous donne des astuces, des conseils, sports, alimentation. Et bien d’autres choses. Il est disponible dans vos clubs ZR où juste ci-dessous :

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Vous avez aimé cet article ?

Montre-nous ton soutien, en nous suivant sur les réseaux sociaux ! 

Le sport, un bon moyen pour arrêter de fumer !

Le sport, un bon moyen pour arrêter de fumer !

Méfaits de la cigarette sur l’activité physique

De nombreux fumeurs disent ressentir les effets du tabac sur leurs performances physiques. En effet, un méfait bien connu de la cigarette est la diminution des capacités respiratoires. 

A terme, il y a un risque de développement de la bronchopneumopathie obstructive qui regroupe la bronchite chronique et l’emphysème.

Elle se définit par une difficulté du passage de l’air dans les voies respiratoires, entraînant essoufflement, toux, sifflement et augmentation de la production d’expectorations. Son évolution peut aboutir à une perte irréversible de la capacité respiratoire.



Par ailleurs, le monoxyde de carbone présent dans la fumée du tabac prend la place de l’oxygène sur les globules rouges du sang. En conséquence, il y a une mauvaise oxygénation qui nuit à l’activité physique.

Le tabac va également altérer le bon fonctionnement des muscles et la qualité des fibres musculaires. Enfin, le tabac augmente considérablement le risque de maladies et accidents cardio-vasculaires.

Les idées reçues sur la cigarette

« La cigarette, ça diminue mon stress » : FAUX !

La nicotine, principal constituant addictif est une substance dite psychoactive. Cela signifie qu’elle altère les processus mentaux, comme les fonctions cognitives ou l’affect. Le tabac augmente donc ta sensibilité au stress.



CIGARETTE

« Ça va, je ne suis pas non plus alcoolique ! » : FAUX !

Non ça ne va pas ! Ce n’est pas parce qu’être addicte au tabac est « moins tabou » qu’être addicte à l’alcool que c’est « moins pire » ! Le tabac fait partie des trois plus fortes addictions, avec l’héroïne et la cocaïne !



« Si j’arrête, je vais devenir nerveux » : VRAI et FAUX !

Une étude britannique a démontré qu’arrêter la cigarette entraîne un bien-être mental «équivalent ou supérieur à celui d’antidépresseurs utilisés dans le traitement de l’anxiété ou des troubles de l’humeur». Lorsqu’un ancien fumeur est anxieux et stressé, il pense que c’est la cigarette qui va le soulager, qu’elle va lui être bénéfique. Il n’a pas envisagé d’autres solutions pour diminuer son stress et faire face à ses contrariétés. C’est donc le manque de stratégie de compensation qui stresse l’individu mais pas le manque de tabac directement.



« Je ne vois pas l’intérêt d’arrêter maintenant, ça fait 30 ans que je fume » : FAUX ! 

Il y a un intérêt à arrêter de fumer et ce, dès les premières minutes ! Voici en détails ce qu’il se passe : 

20 minutes après la dernière cigarette : la pression sanguine s’apaise. 

8 heures après : la quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. 

24 h après : le risque d’ infarctus du myocarde commence à diminuer.

48 h après : on retrouve le goût et l’odorat pour le plus grand plaisir de notre palais.

72 h après : les bronches se relâchent, on respire plus facilement. 

1 mois après : la peau, les dents, l’haleine se désintoxique des effets de la cigarette.

1 à 9 mois après : les cils bronchiques repoussent, les résidus du tabac peuvent alors être expulsés.

1 an après : le risque d’infarctus du myocarde est diminué de moitié !

5 ans après : le risque du cancer du poumon diminue de presque de moitié. Le risque d’infarctus du myocarde est équivalent à celui d’un non-fumeur.

10 à 15 ans après : l’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé…

 

Nos conseils pour arrêter de fumer

On dit souvent que sport et cigarettes ne font pas bon ménage, qu’ils sont incompatibles mais restent tout de même liés. Eh oui, le sport est un excellent moyen pour arrêter de fumer et pour différentes raisons.

Dans un premier temps, grâce à la fixation d’objectifs. En effet, en te fixant des objectifs sportifs, tu te rendras compte que la cigarette t’empêche de les atteindre dans de bonnes conditions, qu’elle ralentira ta progression et diminuera ta performance. Arrêter de fumer deviendra alors logique pour toi car tes objectifs, tu auras envie de les atteindre !

Ensuite, si tu pratiques une activité physique régulière, cela va t’aider à combattre les états de manque. Le sport te procure une sensation de bien-être grâce à la sécrétion d’endorphines et soulagera donc les symptômes dépressifs et de l’anxiété. Tout cela diminuera alors ton envie et besoin de fumer.

Pour finir, si tu crains de prendre du poids en arrêtant de fumer, le sport est LA solution. En pratiquant régulièrement, tu pourras avoir un meilleur contrôle de ton poids et donc limiter ce problème et cette peur.

FACT ! Une étude sur des femmes a révélé que les personnes ayant arrêtées de fumer tout en pratiquant une activité sportive avaient 3 fois plus de réussite sur un an, que le groupe témoin.



Tu as aimé cet article ?

Montre-nous ton soutien, en nous suivant sur les réseaux sociaux !